Nous suivre:

Contact:

Isabelle Gieling 

isabelle@unevieuneplanete.com    

+32-499/08.71.74

Presse

Mes autres projets actifs:

"Ton premier jardin potager nourricier"

L'espace membre dédié aux amoureux de la nature qui ont souhaité apprendre au jour le jour en ma compagnie comment créer leur tout premier potager.

"Holis Life" - Coaching fitness holistique

Blog & Programme de Fitness + Yoga en ligne

Parce que notre unique corps mérite beaucoup plus qu'un "simple" programme Bikini

La passion School

Tout pour apprendre à être son patron & vivre de sa passion​

Plateforme de formation en ligne sur le Web-Marketing éthique, l'entreprenariat, la vidéo, le blogging...

Slasheuse Digitale

Le blog où je partage tous mes secrets et apprentissages pour vivre du web & mieux vendre depuis chez toi ou n'importe où, pour les Multi-passionnées en quête de Liberté !

PADIA

Permaculture Design Agency

Bureau de Design en permaculture, créateurs d'écosystèmes abondants

Ils ont parlé de nous!

Merci !

© par Isabelle Gieling - Une vie, une planète

La page blanche du créateur

 

En peinture comme en écriture, en cuisine comme ailleurs, on connait tous ce cruel et interminable instant où on bloque complètement.

 

Et par "créateur", j'entends celui / celle qui a un projet, quel qu’il soit, quel que soit le domaine, y compris dans la création non "artistique" !

 

(Si tu as envie de passer quelques minutes sur le sujet de la créativité et ce que cela signifie, tu peux lire l'article "Être l'artiste de son projet de vie" )

 

Pour passer au travers de ce moment, retrouver l'inspiration et l'élan, voici quelques pistes à prendre dans ta trousse de secours !

 

 

 

 

La perte de vision, je connais ça. La roue de hamster dans laquelle tu cours, je la connais bien. Et plus tu cours, plus tu angoisses de ne pas retrouver tes idées. Voyons ce qui t'arrive de plus près :

 

 

1. Ta phase de créativité : la créativité, c'est comme les saisons. Tu ne peux pas tirer sur la jeune plante de printemps pour qu'elle pousse plus vite.

 

Et oui, qu'on l'accepte ou non, la créativité fonctionne par cycles: une naissance, un pic de croissance, la stagnation, le déclin, la mort, le compostage...

 

C'est un peu comme les saisons. En plein été, ça brille de mille feux, en hiver ça composte et il faut attendre. Je ne suis pas en train de dire que quand tu n'as plus d'idées, tu es "en hiver" et que tu peux te tourner les pouces, non. Il est simplement parfois utile de regarder de plus près dans quelle phase tu es: si tu viens de donner un gros coup intense en énergie dans ton projet / ta création, il est alors tout à fait naturel que tu entres dans une phase où tu as besoin de laisser ton esprit se ressourcer un peu.

 

En le forçant à fonctionner à tout prix quand ça n'est pas le moment, tu va angoisser davantage et t’auto-flageller d'autant plus: car il est difficile de créer de la qualité dans ces conditions. Tu es dans le "bas de la courbe" et ça n'est pas grave, c'est naturel et nécessaire !

 

Prends plutôt du temps pour toi, ressource-toi, laisse venir, sors, cocoon, suis ce que ton instinct te dire de faire à cet instant. Si tu dois sortir danser ou te mettre sous la couette, ton corps te le dira et c'est comme cela que tu pourras à nouveau entrer dans la phase suivante de ta créativité.

 

 

2. Ton objectif est trop oppressant: avoir un but, c'est bien: lui laisser le gouvernail entier, c'est moins cool.

 

 

Si l'objectif que tu as imaginé finit par prendre toute la place, tu vas buguer  face à l'ampleur de la tâche. La pression que tu te mets mange tout ton potentiel. Il est possible que tu passes désormais tout ton temps à attendre le résultat fini, sans plus prendre plaisir au chemin en lui-même.

 

Se mettre la barre haut n'est pas tant un souci: mais une fois que c'est fait, occupe-toi de soigner l'instant présent. Le trait que tu poses, là, la tâche que tu effectues, là, le paragraphe que tu écris... à cet instant précis, rien d'autre ne compte que cet instant. Prends le plaisir là où il est !

 

Car c'est la succession de ces petits instants qui rend l'aventure belle et dense et qui mène inévitablement à un grand résultat, même s'il est différent de ce que tu avais imaginé ou prévu.

 

Cela arrive souvent lorsque enfin on se met à table pour mettre les mains à la pâte: on est pas présent dans le mouvement, dans la texture, dans l'émotion. On est déjà trop loin dans la vision finale et là, hop, on cale.

 

Si tu t'es bien préparé pour savoir ce qui est nécessaire à ton idée (des pinceaux, une feuille, des étapes-clés), alors lâche complètement l'immensité des étapes à venir pour ne te concentrer que sur celle que tu as face à toi.

 

 

3. Morceler l'objectif final en minis pas: savoir ou on va pour ne plus avoir à y penser tout le temps

 

Pour pouvoir se détendre dans cette instant oppressant, il est particulièrement utile (paradoxalement) de définir clairement ta vision finale, même si elle n'est que provisoire, pour ensuite lister les actions à mettre en place afin de parvenir à ce résultat. 

 

Une fois que tu sais que tu veux "aller nager à la piscine", tu sais qu'il te faut préparer un sac, acheter un maillot, choisir une piscine et planifier un rendez-vous avec toi-même pour y aller, ainsi qu'organiser ton trajet pour t'y rendre. Ton prochain petit pas n'est pas "aller à la piscine" mais choisir dans quelle piscine tu vas - donc faire une recherche sur internet et demander à tes voisins la piscine la plus sympa.

 

Tu comprends d'où peux venir le flou oppressant, si tu ne vois en tête que l'objectif final sans réaliser qu'il y a moulte petites actions à mettre en place avant d'être dans la flotte ? :-D

 

Découpe ton objectif final en petits pas et si nécessaire, chaque petit pas en d'autres plus petits pas.

 

 

4. Libérer l'esprit du nombre d'informations parasites : ne laisse pas ton esprit prendre note de mille engagements mentaux à la seconde. Tu vas l'étrangler pour rien, aide-le un peu à respirer.

 

As-tu conscience du nombre de tâches que tu ordonnes à ton esprit de retenir en à peine quelques secondes ? Un aperçu de ce que tu lui infliges ?

 

Discours mental d'une maman en moins de 2 minutes:

 

- changer l'ampoule - appeler mamy - rendre la brouette au voisin - mettre une bouteille dans la mallette du petit - acheter une brosse à dent - envoyer la plaque d'immatriculation - écouter l'ado qui cherche son portefeuille - sourire - retrouver les clés de la boîte aux lettres - réserver le gîte pour l'annif du mois prochain - rebrancher le congelo - trouver un sens à ma vie - rappeler cette amie en pleine rupture - regarder ce film attendu depuis si longtemps ) finir le plan financier - appeler ce comptable - changer la couche du petit - congeler la soupe...

 

Vois-tu le désastre? N'es-tu pas épuisée à la seule lecture de ce paragraphe ? Mets-y un terme. Il est IMPOSSIBLE de clarifier ton esprit et avoir des idées dans ce magma, dans ce flux ininterrompu de ton cerveau.

 

Comment ?

 

SORS TOUT CE QUE TU PEUX DE TA TÊTE : note, colle, fais des Mind Map, des tableaux d'inspiration (Mood Board) par thème de ta vie, à la manière de Pinterest mais hors de l'ordinateur. CHAQUE fois qu'une info survient, "Exit-là" vers un de ces tableaux / carnets. Plus c'est visuel et accessible, mieux c'est. (Un carnet n'est pas suffisant : il est uniquement là pour compenser le fait que tu ne peux pas trimballer tes panneaux avec toi.)

 

Ces panneaux peuvent accueillir tout ce que tu veux, y compris tes plus grands rêves (apprendre le flamenco) que tu crois irréalisables pour l'instant. En le "sortant de ta tête" de manière visuelle, il va moins encombrer ton esprit, moins te décevoir parce que tu ne le mets pas en pratique et il est même probable que cela t'aide à le réaliser un jour. Car tu SAIS qu'il est noté, que c'est un "projet" et donc qu'à un instant ou un autre, tu vas le placer dans la réalité. C'est trop lourd et encombrant de garder tous tes "projets" de manière mentale.

 

Enfin, ces panneaux t'aident à évaluer le chemin parcouru et l'étape dans laquelle tu te situes. Si tu penses que ton cerveau va être capable de se souvenir mentalement où il en est dans tes (mille) projets, tu lui fais trop confiance. De surcroit, tu ne l'aides pas: il en a vraiment besoin, au bénéfice de ta vie entière et en particulier ta créativité.

 

Lorsque tu le forces à se souvenir de tout, pour faire "un tri mental" cela lui prend beaucoup plus de temps et d'énergie que si c'était hors de ta tête. Grâce à tes panneaux, liste et plans visuels, la réponse à ta question est assimilable par ton cerveau en à peine quelques secondes. "Où suis-je, où vais-je, que me reste-t-il à faire, quels projets sont-il en suspens et quels sont ceux qui sont clôturés ?" Tout est sous tes yeux.

 

Cela t'aide à sortir de l'inertie, du blocage, qui est souvent créé à partir de cette montagne d'informations et engagements mentaux que tu penses pouvoir "gérer". Bien que tu puisses en être capable par instants, tu lui demandes une tâche qui est inutile, qui peut être déléguée et prise en charge par un outil efficace.

 

(Tu peux trouver la méthode des Mind-map / tableaux d'inspiration et autres outils dans l'ebook "Tu es + Génie-al que tu ne le crois" )

 

 

5. Et si tu n'étais pas au bon endroit ? ne pas trouver l'inspiration peut aussi arriver quand on se prend pour une fourmi alors qu'on est une cigale.

 

Si tu te sens cheval, alors que tu essaies de chasser comme un lion, cela ne va de toute évidence pas être confortable pour toi. Tu n'es peut-être pas en train de faire ce qui te motive le plus ce qui te rend le plus heureux, ce pour quoi tu as le plus d'aptitude et d'élan.

 

Si tu te sens cheval, suis cet instinct ! Tu n'as peut-être pas d'inspiration pour cette raison, tu bloques peut-être parce que tu te forces à trouver des idées dans un domaine qui ne t'inspires pas du tout !

 

N'essaie pas de te convaincre contre vents et marées que tu vas trouver. C'est comme forcer un chien à marcher debout.

 

Je suis certaine que tu retrouveras bien vite l'inspiration, ne t'inquiètes pas outre mesure. Il y a toujours une raison, parfois plusieurs: pense à te reposer, reposer ton esprit, faire de la place, trouver ta place. Tu verras, cela reviendra comme par magie !

 

 

Pour aller un petit rappel de ces astuces, tu peux découvrir la VIDÉO 

La page blanche du créateur

Please reload

RA-DI-CALE. J'ai désencombré la cuisine.

Bonnes résolutions? Oser changer, simplement. Vraiment.

Si vous traversez un moment difficile

1/10
Please reload

A découvrir également: